Err

LE CHALET DE PONTARLIER

Le comté , le Morbier et  le Mont d'or sont les 3 Appellations d'Origine Protégée les plus connues de Franche-Comté. Si leur renommée dépasse de loin les frontières de notre région, c'est parce que des hommes et des femmes les façonnent avec exigence et respect. Ils se sont en effet fixés des contraintes de fabrication particulièrement strictes pour que leurs fromages expriment au travers de leur pâte la naturalité des prairies pturées et l’engagement de producteurs attachés à leur territoire.




Parmi elles, on peut particulièrement relever :


UNE ORIGINE GEOGRAPHIQUE AFFIRMEE

Le lait utilisé pour la fabrication des Comté, Morbier et Mont d’Or provient uniquement de vaches de races locales Montbéliarde ou Simmental, adaptées aux contraintes topographiques et climatiques de la Franche-Comté et reconnues pour leurs aptitudes fromagères.

Toutes sont élevées dans les régions les plus montagneuses du massif jurassien; le lait transformé en Mont d’Or devant même n’être issu que de troupeaux élevés dans le Doubs à  aplus de 700 mètres d’altitude.

UNE NATURE RESPECTEE

Les animaux sont nourris à base de fourrage. Ils sont sortis aux champs dès la fonte des neiges pour bénéficier au plus tôt d’herbe fraiche, et ce jusqu’à ce que les conditions automnales ne le permettent plus. Une fois les animaux au chaud, ils s’alimentent essentiellement du foin récolté par les agriculteurs durant l’été. Tout aliment transgénique ou fermenté est interdit.

La traite des vaches est assurée 2 fois par jour par les agriculteurs eux-mêmes. Elle est un temps privilégié qui garantit une véritable proximité entre l’homme et l’animal qui le nourrit. 

Dans les champs, une fertilisation raisonnée est mise en place afin d'assurer une production réelleet de qualité. Celle-ci ne dépasse pas plus de 50 unités d’azote par hectare et par an.  

DES PRODUCTEURS ENGAGES ENVERS LEUR TERRITOIRE

Un grand nombre des producteurs de Comté, de Morbier et de Mont d’Or est rattaché à une coopérative située aux alentours de leur exploitation. Chaque production est ainsi valorisée et transformée sur son territoire par des agriculteurs qui restent maîtres de leur production et de leur outil de fabrication. Ils maintiennent ainsi la valeur ajoutée de leur travail sur leur territoire et participent activement à son dynamisme.